Catégorie : Poésie



*

Scènes de vie se bousculant
Silhouettes passantes

Tracé d’une écriture franche
Lacérant notre horizon
Note de fond sur traversantes

Un chêne veille à travers champs



*

Immensité à coeur de bras, ton sourire s’immobilise
Je sais ta joie mêlée au rayonnement du soleil


J’écoute


*


Tout au bercement du feuillage est souffle ordonnant
Tout se courbe pour mieux écouter



*

Quoi — Sinon l´effondrement de ce que je prétends mien
Qui — Sinon par l’amour seul qui y procède  




lecture 1



*


Regard sans prise
Profondeur sans fin

Dessaisi d’un à venir
Dissolu en ton sein

J’écoute au pas à pas
L’incessante prière dédiée

Innombrables les êtres qui nous peuplent

Unique, le chant bien aimé


*

Des déferlantes qui ébranlent la terre friable
Au lent repli d’un soupir épousé

Se dissipe le creuset du galbe posé sur le sable

Au clair inspir,

Emmené




*

Hiver
Sœur incomprise
Négligée

Cristal pulsant
Dentelles de schiste
Terre de givre
Et de glaise

Regard enfoui


Éclat de l’inconditionné






*


Je donne tout au pont où le regard cède
À ce que la bonté seule, envisage



*


Il n’y a pas de signes de symboles de vérités acquises
Chaque regard émergeant est une éternité en soi



*


Où que tu sois

Bien plus intime que le visage que j’épelle,
Transi de son nom




Powered by WordPress & Theme by Anders Norén