*

Scènes de vie se bousculant
Silhouettes passantes

Tracé d’une écriture franche
Lacérant notre horizon
Note de fond sur traversantes

Un chêne veille à travers champs



*

Immensité à coeur de bras, ton sourire s’immobilise
Je sais ta joie mêlée au rayonnement du soleil


J’écoute


*


Tout au bercement du feuillage est souffle ordonnant
Tout se courbe pour mieux écouter



*

Quoi — Sinon l´effondrement de ce que je prétends mien
Qui — Sinon par l’amour seul qui y procède