De retour d’une promenade où mes pas sont encore intervalles brûlants, je signe au bas de la lettre ouverte que nous délivre la vie, trois points de suspension.

Désormais je ne m’encombre plus d’un stylo que pour éclaircir ce qui tient dans la paume du silence.